ART ET TANDEM DICO

Dictionnaire des rêves et symboles offerts par le rêve

Rêver de ses beaux-parents

Classé dans : Rêves analysés — 15 janvier, 2012 @ 9:46

Je suis chez moi, mon mari est parti travailler, mes beaux-parents viennent à la maison et je monte aux toilettes où là, je m’aperçois que je suis entrain d’accoucher alors que je ne savais pas que j’étais enceinte.

Analyse et Interprétation

Vous êtes dans votre for intérieur en pleine introspection analytique, votre mari figure votre animus, le conjoint, l’autre moitié de soi, la part masculine de vous, part active à l’œuvre dans le processus normal d’évolution. Le mari fait donc office de miroir, sa thérapie vous profite. Montant d’un cran dans la compréhension de votre propre psychique vous vous découvrez la même tendance à idéaliser vos parents au point d’être et à votre insu habitée par eux, parents et beaux-parents sur le même pied d’égalité, intrusifs et envahissants. Cette prise de conscience vous invite à entreprendre une thérapie de couple sinon à admettre que la finalité de la thérapie suivie par votre mari est bien la même que celle que vous suivez mais que son incidence puisse être différée, temps d’assimilation différents selon les individus. Vous êtes individuellement en train de vous libérer de l’influence de vos parents et de vous rendre autonomes vis à vis d’eux, avec dans votre cas une capacité introspective plus développée. Invite à tempérer les besoins de l’égo pour plus de discernement, de compréhension, de patience et de compassion. La maison en rapport avec votre épanouissement personnel réfère au besoin de trouver votre place en tant que femme et mère au sein de votre famille et par extension vis à vis d’une parentèle encombrante, de la « dynastie ». Monter aux toilettes fait référence à votre progression et à l’efficacité de votre propre thérapie individuelle, avec le désir de vous élever et de comprendre votre fonctionnement dans un lieu d’expression qui représente le cabinet de votre thérapeute où vous venez de prendre conscience de ne pas avoir été consciente d’être enceinte, de couver quelque chose, de mûrir. Opposés et complémentaires, plusieurs sens s’imposent au symbole. Celui d’être porteuse de germes intelligents de vie pour vous bâtir et renforcer votre structure de base, autrement dit vous construire une nouvelle personnalité qui ne soit plus influençable car faute de modèle fiable et de confiance en soi suffisante, vous êtes restée enfermée dans la matrice maternelle à l’écho du désir de la mère, ce qui vous rend dépendante du pouvoir exercé par elle sur vous et vous oblige à son égard et malgré vous à rester infantile, le psychisme sous tutelle, pollué et encombré par un rôle qui se veut très réducteur puisqu’il suppose que vous n’avez jusqu’ici pas été vous-même. Être enceinte figure une longue période de maturation ou de gestation nécessaire dont vous n’avez pas eu conscience, mais qui porte ses fruits aujourd’hui vous aidant à mener à terme sereinement et non plus dans plus le confinement psychique un projet, une créativité, le meilleur de soi, car vous êtes à l’écoute de vous en tant que femme et mère pour vous à la fois, à l’écoute de vos besoins de paix intérieure. La psyché, la représentation psychique de soi figurée par la maison montre une structure psychique de base investie, la période de vie concernée par les toilettes demandant à être libérée par la parole et le travail sur soi qui procède du désencombrement de la psyché, c’est moment important de construction de la psyché qui achève le stade anal, tâche qui a fait défaut aux parents mais que vous reprenez avec la capacité de vous suffire à vous-même. De cette nouvelle indépendance d’esprit ressort les aspects du surmoi à dépasser, représenté par un déni de grossesse qui symbolise votre peur de voir naître un désir inconscient, un nouvel aspect de votre personnalité, parce que la crainte de l’enfant en vous est que cette évolution naturelle ne déçoive vos parents, peur inconsciente de ne plus être aimée par eux. Il y va de votre libre-arbitre. Accoucher de soi revient à faire naître une nouvelle personne, plus forte, plus équilibrée et plus intuitive, accepter cette parthénogénèse c’est vous faire le cadeau de vous défaire d’un animus de substitution craintif et soumis, et de la persona construite sur un modèle narcissique, pour épouser votre potentiel en gestation, vos capacités d’auto régénération et d’amour, c’est un gage de liberté d’esprit et de créativité que vous ne pensiez pas avoir, c’est grandir et vous en donner les moyens. Cette grossesse de soi menée à terme ou réflexion poussée à son terme est un temps achevé, prendre conscience d’être autosuffisante, et grandie, faire confiance à vos capacités d’écoute intérieure, à votre intuition. C’est un rêve d’individuation, un rêve important et très positif.

Denise Théodore – Onirologue

123456...20
 

relaxation bien être |
Alain Braconnier |
Parkinson, pourquoi moi ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | angelin
| assuranceblog
| BERLIN